fg_approche_leviers_systemiques_rouge

Dans une approche chrétienne, j’aide les organisations à fixer leurs objectifs et à les atteindre grâce à des leviers systémiques, tout en réduisant les pertes et les souffrances liées à leurs activités.

Nous avons cheminé ensemble

Le Diocèse de Lyon

La Primatiale des Gaules

La Mission Belle Étoile

La Revue Limite

La Conférence des Évêques de France

Le Dicastère pour le service du développement humain intégral

Les Salésiens

Les Franciscains

Et vous, quels sont vos objectifs ?

Comme Syntica, je cherchais à comprendre « le théorème de la vie et de la mort »

Après des études en sciences politiques, je me suis passionné pour les origines de notre espèce et de ses nombreux problèmes. J’ai passé dix ans à faire de la recherche en anthropologie systémique, en France et à l’étranger, sur la base des « connaissances » les plus actuelles. Située au croisement des sciences naturelles et des sciences humaines, mon approche consistait à dresser l’arborescence causale du monde présent, en remontant aussi loin que possible, et à identifier les seuils de viabilité des organisations humaines.

Puis, la découverte Maria Valtorta et de ses écrits jetèrent à terre mon château. Je réalisais, simultanément, combien les données sur lesquelles s’érige l’académisme pouvaient être friables.

Il me fallait tout reprendre, sur des bases autrement plus solides que de pauvres tâtonnements humains. Cette fois, mes assises seraient théologales.

  • « La plupart [des candidats] témoigne d’une absence de sens critique et d’une incapacité ou d’une absence de volonté à imaginer d’autres modes de fonctionnement. […] Trop souvent soucieux de ne froisser personne, d’être politiquement corrects, confondant consensus et résultat équilibré, mal à l’aise dès qu’il s’agit d’émettre un jugement, timide face à un quelconque engagement, le candidat moyen semble chercher à « passer partout ». »

    Rapport du concours d’entrée à l’ENA, 2015*

  • « Nombre de publications scientifiques, peut-être bien la moitié, pourraient être fausses. Affligée d’études caractérisées par des échantillons trop petits, des effets minimes, des analyses exploratoires non valides et des conflits d’intérêts flagrants, le tout avec une obsession à suivre les modes d’importance douteuse, la science a pris le chemin de l’obscurantisme. »

    Richard Horton, Rédacteur en chef du Lancet*

  • « Il n’est tout simplement plus possible de croire à nombre d’études cliniques publiées, ou de compter sur le jugement de médecins respectés ou de procédures médicales établies. Je ne prends pas de plaisir à cette conclusion, que j’ai atteinte lentement et avec réticence au cours de mes vingt ans en tant que rédactrice du New England Journal of Medicine. »

    Dr Marcia Angell, Rédactrice en chef du New England Journal of Medicine*

  • Déf. iatrogénie : toute pathogénie d’origine médicale au sens large.

    Actuellement, les erreurs médicales constitueraient la troisième cause de décès dans les hôpitaux en Europe et en Amérique du Nord, comme suit :

    1. Cancers, 2. Maladies cardiovasculaires, 3. Erreurs médicales, 4. Accidents vasculaires cérébraux, 5. Maladies respiratoires.*

maria_valtorta_visuel_desaltere_mon_ame_nb_transparent

Maria Valtorta était une mystique catholique de Toscane (Italie). Elle fut paralysée et alitée une grande partie de sa vie. C’est dans l’intimité de ce quotidien contemplatif, qu’elle reçut, durant 4 ans, plus de 600 visions de la vie terrestre de Jésus, d’une profondeur théologique et d’une densité factuelle vertigineuses.

La plus longue biographie de Jésus de l’histoire

Pape Pie XII : « Ceux qui liront comprendront. »

18 000 détails authentifiés

Lire la vidéo

TÉMOIGNAGE

Itv : Père Benjamin Dewitte
Famille : Salésiens de Don Bosco
Fondateur : Cap Cœur

CARTOGRAPHIE

Carte répertoriant les lieux mentionnés par Maria Valtorta dans L’Évangile tel qu’il m’a été révélé.

Lieux cartographiés : 422
Lieux redécouverts par fouilles après le décès de Maria Valtorta : ≈ 100
Compilation : Jean-François Lavère
Mise à jour : 2020

Comprendre
la foi,
la cosmogonie,
l’anthropologie
catholiques

Jésus ne propose pas, à la manière des philosophes, des vérités selon un système de pensées organisé. Il se pose lui-même comme la Vérité, enseignant par sa vie et vivant ce qu’il enseigne.

Il ne cherche pas la Vérité, il la révèle.

bethleem_batiment_c_logo

DÉCOUVERTE
Groupe : BBC

Lire la vidéo
fg_logo_transparent_300px

Newsletter FR/EN

5/5
5/5

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :